LA HAUSSE DES PRIX DU SECTEUR DES POMPES FUNÈBRES EST NETTEMENT INFERIEURE A L’INFLATION

AUGMENTATION DE L’ESPERANCE DE VIE
mai 20, 2018
EVALUER LE RISQUE DU SUICIDE
mai 20, 2018

LA HAUSSE DES PRIX DU SECTEUR DES POMPES FUNÈBRES EST NETTEMENT INFERIEURE A L’INFLATION

L’année dernière, l’inflation en Belgique a atteint les 2,2%, entre autres en raison de la forte hausse des prix de l’énergie.
L’inflation dans notre pays était à nouveau plus importante que celle de nos principaux pays voisins.
Tels sont les constats publiés dans le rapport annuel de l’Observatoire des Prix concernant l’évolution des prix en Belgique et dans nos pays voisins. L’accélération de l’inflation en Belgique est l’un des faits les plus remarquables dans ce rapport. Elle est passée de 1,8% en 2016 à 2,2% en 2017, principalement en raison de la forte hausse des prix des carburants et des combustibles. La Belgique a également connu une inflation des services, notamment en raison de la hausse des prix des voyages et des services de téléphonie.
INFLATION DES SERVICES EN BELGIQUE ET DANS LES PAYS VOISINS
En 2017, l’inflation des services s’élevait en moyenne à 1,9%, soit un pourcentage légèrement inférieur à la hausse des prix moyenne. Les prix du secteur des pompes funèbres n’ont augmenté que de 1,8% et restent en-deçà de la moyenne du secteur des services. L’inflation des services s’est ralentie : elle atteint 1,9% en 2017, contre 2,2% en 2016. Parmi les services, ce sont principalement les voyages (+2,9%) et les loisirs (+2,3%) qui ont connu la plus forte progression des prix. La sous-catégorie des restaurants et cafés a apporté la plus forte contribution à l’inflation de la catégorie des loisirs : l’année dernière, le consommateur a dû payer en moyenne 0,5% en plus dans les restaurants et cafés. Les services de téléphonie ont également connu une forte progression des prix (+2%). Le secteur des pompes funèbres (+1,8%) se trouve plutôt en bas de liste.
Dans nos pays voisins, l’inflation des services s’est établie à 1,1% en 2017, soit un niveau inférieur à celui de la Belgique, et ce pour la dixième année consécutive. Cette différence d’inflation entre la Belgique et ses pays voisins est principalement due à la sous-catégorie des services de téléphonie. Source : Institut des comptes nationaux (ICN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *